Passer au contenu principal

Travailleurs précairesL’indemnisation des invisibles devient possible

Une majorité du Grand Conseil a accepté de venir en aide aux oubliés de la crise, mais l’urgence a été refusée.

Le 9 mai 2020, une distribution d'aide alimentaire s’était tenue à la patinoire des Vernets. ©Pierre Albouy
Le 9 mai 2020, une distribution d'aide alimentaire s’était tenue à la patinoire des Vernets. ©Pierre Albouy
TDG

Déposé par le Conseil d’État, porté politiquement par Thierry Apothéloz, le projet de création d’un mécanisme d’indemnisation financière des travailleurs qui ne peuvent profiter d’aucune autre aide publique a été adopté jeudi soir par le Grand Conseil par 51 oui contre 47 non. Rien n’est toutefois acquis puisque la clause d’urgence, qui nécessite l’appui de deux tiers des députés, n’a pas passé la rampe. Ce qui repousse un peu l’entrée en vigueur et ouvre la voie à un potentiel référendum.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.