Passer au contenu principal

CinémaLili Hinstin réinvente le Festival de Locarno

Pour la seconde édition de son mandat, la directrice du festival est confrontée au pire des scénarios, l’annulation de l’événement. Mais celui-ci rebondit malgré tout.

Lili Hinstin, directrice du festival de Locarno: «Jusqu’à la dernière minute, j’ai caressé l’espoir de pouvoir transformer la Piazza en gigantesque drive-in.»
Lili Hinstin, directrice du festival de Locarno: «Jusqu’à la dernière minute, j’ai caressé l’espoir de pouvoir transformer la Piazza en gigantesque drive-in.»
Laurent Guiraud

Pas de Locarno, pas de Piazza. Mais 120 films malgré tout. Où ça? En ligne et dans certaines salles. L’annulation du festival, qui était censé se dérouler du 5 au 15 août comme chaque année dans une cité tessinoise noire de monde, n’est pas tout à fait synonyme d’annulation de cette édition. Qui se déroulera malgré tout, en partie online, en partie pas. La Française Lili Hinstin a pris les commandes de l’engin depuis 2019. Affrontant les embruns, elle aborde de nouveaux caps sans se soucier des avis de tempête qui peuvent faire chavirer l’embarcation à tout moment. Mieux! Au pire de la crise – celle qui a forcé Cannes à mettre genou à terre –, elle réinvente un événement malgré des dizaines de contraintes impossibles. Elle est passée nous voir à Genève, on a fait le point avec elle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.