Passer au contenu principal

Guerre dans les piscinesLignes à haute tension

Pour se frayer un chemin dans les couloirs d’eau souvent saturés de Suisse romande, ou simplement pour y garder leur place, certains nageurs sont prêts à tout, y compris à uriner sur la tête du voisin.

Le grand bain déborde parfois de mauvaises intentions
Le grand bain déborde parfois de mauvaises intentions
Getty

Leticia est une jeune neuchâteloise de bonne famille dotée d’une solide formation universitaire dans les soins. «Je suis quelqu’un de très calme, estime-t-elle, sauf sur la route et dans les lignes des piscines.» Partout où le trafic est dense, ce qui est de plus en plus vrai dans les bassins romands où, chacun à leur manière, les nageurs essaient de se ménager un espace vital dans un couloir souvent trop étroit (2,50 m) pour contenir toutes les humeurs. «Parfois, je donne un bon coup de pied en dépassant», avoue Leticia, penaude. «C’est horrible, je me mets à développer des comportements bizarres.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.