Passer au contenu principal

Nouvelle vagueLicia Chery refuse de ne représenter que la diversité

Déjà connue en tant que chanteuse et auteure, elle anime l’émission «C’est ma question» sur la RTS.

L’artiste Licia Chery anime l’émission «C’est ma question» depuis le mois d’août dernier.
L’artiste Licia Chery anime l’émission «C’est ma question» depuis le mois d’août dernier.
Lucien Fortunati

«Les journalistes viennent toujours me poser des questions par rapport au fait que je suis noire. J’attends le jour où ce sera un non-sujet», dit la Genevoise Licia Chery. L’arrivée de la jeune femme, le 24 août dernier, comme nouvelle animatrice du jeu «C’est ma question», sur RTS Un, qui met à l’épreuve la culture générale des participants, a été très médiatisée. Et pour cause: elle est devenue la première animatrice noire de la télévision romande.

Licia Chery était déjà connue comme chanteuse à la voix soul et en tant qu’auteure d’un livre pour enfants pour sensibiliser les lecteurs au racisme ordinaire: «Tichéri a les cheveux crépus», publié aux éditions Amalthée fin 2019. Son nouveau travail d’animatrice a fait d’elle un emblème de la diversité à l’écran. Un phénomène que cette Haïtienne d’origine n’avait pas anticipé en postulant pour un job à la RTS, où elle était déjà employée dans le département marketing et communication. «Je ne me considère pas comme porte-parole. En revanche, si ma couleur de peau peut générer des vocations pour des enfants qui me voient à l’antenne, c’est une bonne chose.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.