Passer au contenu principal

L’Hôpital souffre, les cliniques retiennent leur souffle

Alors que les HUG ont lancé un appel à l’aide ce dimanche, les cliniques privées se préparent à faire face à la deuxième vague de Covid-19.

La situation sanitaire est plus critique que celle connu au printemps dernier.
La situation sanitaire est plus critique que celle connu au printemps dernier.
Yvain Genevay

Elle avait beau être annoncée, la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus semble surprendre. Face à une situation déjà plus critique qu’au printemps, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont lancé dimanche un appel à l’aide. Ils ont déjà engagé 400 collaborateurs pour affronter cette seconde vague, mais cherchent toujours plus de 200 professionnels de la santé, indique Agnès Reffet, chargée de communication. Lundi à midi, 331 malades du Covid étaient hospitalisés, dont 35 aux soins intensifs et intermédiaires. C’est trois fois plus qu’il y a huit jours.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.