Passer au contenu principal

Portrait de Vitalie TaittingerL’héritière passionnée du champagne a fait ses preuves

Elle a succédé à son père à la tête de la prestigieuse maison du même nom. Et marie l’art et la boisson de l’amour courtois en toute simplicité.

Vitalie Taittinger dans son vignoble près de Reims.
Vitalie Taittinger dans son vignoble près de Reims.
David Picchiotino

Un sale coup du sort. Alors qu’elle enfilait à tout juste 40 ans le costume de PDG de l’entreprise, la crise sanitaire s’est invitée en trouble-fête dans le monde des bulles de Vitalie Taittinger. D’autres auraient peut-être douté de leurs capacités. Pas elle. Elle s’est retroussé les manches et s’est mise au travail, se préoccupant d’abord et surtout de ses 250 employés. «Certains avaient peur ou étaient en situation de solitude. Il fallait assurer, entre la vie économique de l’entreprise et leur santé.»

Car, chez Taittinger, il y a cet esprit de famille au sens large, celui qui s’appuie sur ces hommes et femmes qui cultivent la vigne pour en extraire le vin d’or. Et les vendanges cette année, point d’orgue des vignerons, «les plus précoces que nous ayons jamais eues», promettent à nouveau un beau millésime, même s’il a fallu baisser la quantité pour assurer les ventes avant les fêtes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.