Passer au contenu principal

Municipales françaisesLes Verts prennent en main la gestion des villes

Porté par les aspirations des électeurs et la stratégie d’union de la gauche, le parti écologiste crée la surprise. Un espoir pour l’Europe, estime Daniel Cohn-Bendit.

Grégory Doucet, élu maire de Lyon, troisième ville du pays, alors qu’il était inconnu et n’avait jamais gagné la moindre élection.
Grégory Doucet, élu maire de Lyon, troisième ville du pays, alors qu’il était inconnu et n’avait jamais gagné la moindre élection.
JEFF PACHOUD/AFP

Le profil le plus inattendu est celui de Grégory Doucet, 46 ans, élu maire de Lyon alors que jusqu’alors il n’avait jamais gagné une élection ni exercé le moindre mandat politique dans une ville qu’il n’habite que depuis 2009. L’homme est un militant, secrétaire régional d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), qui a fait toute sa carrière dans des ONG humanitaires et qui dirige les opérations en Afrique de l’Ouest chez Handicap International. Voilà que cet anonyme, pratiquement inconnu des Lyonnais, a fait chuter Gérard Collomb, l’ancien patron de la ville et ministre de l’Intérieur. Qu’est-ce qui fait gagner un tel candidat dans la troisième ville de France?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.