Passer au contenu principal

Lutte contre le coronavirusLes tests rapides aideront, mais ne seront pas miraculeux

L’explosion du nombre de cas va accélérer le processus de déploiement du dépistage rapide du Covid-19. Mais il ne faut pas en attendre monts et merveilles.

Les tests permettront de savoir en moins d’une demi-heure si une personne  est positive ou non.
Les tests permettront de savoir en moins d’une demi-heure si une personne est positive ou non.
KEYSTONE/Gaetan Bally

Ils se sont fait attendre, mais les tests rapides de détection du nouveau coronavirus arriveront tout bientôt en Suisse. Ils permettront de savoir en moins d’une demi-heure si une personne est positive ou non, contre un à deux jours actuellement. Plusieurs dispositifs sont actuellement à l’essai, à Genève et à Lausanne notamment. Dans la capitale vaudoise, une étude menée par le centre Unisanté est à bout touchant. Les résultats seront présentés ce mercredi. Il restera alors au Canton à intégrer ces tests dans le dispositif actuel.

Le lancement de ces tests dits antigéniques est annoncé depuis plusieurs semaines par des fabricants. Le dernier en date, Roche, a communiqué mardi sur la disponibilité immédiate de son dépistage rapide. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait pour sa part affirmé au début du mois avoir approuvé deux produits. Et des pays les utilisent déjà. La Suisse, elle, avance à son rythme et tient à s’assurer de l’efficacité de ce nouveau mode de dépistage.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.