Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

JO de TokyoLes Suissesses en demi-finales du tournoi de beach-volley

Anouk Vergé-Dépré (à gauche) et Joana Heidrich ont réussi un exploit sur le sable de Tokyo.

‹‹Pour le beach-volleyball et les femmes en particulier, c’est méga cool››

Anouk Vergé-Dépré
 Anouk Vergé-Dépré (à gauche) et Joana Heidrich, simplement complices.
 Joana Heidrich.
 Anouk Vergé-Dépré (à droite) et Joana Heidrich: le moment de libération.
1 / 6

‹‹C’était un super niveau, on a eu besoin de patience››

Joana Heidrich
Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré, médaillées de bronze du tournoi de beach-volley
Viktorija Golubic et Belinda Bencic, médaillées d'argent en tennis (double)
1 / 11
22 commentaires
Trier:
    Mathilde Lavenex

    Franchement, la première photo était une excellente photo, qui a été remplacée par un cliché insignifiant sur la pression de quelques personnes que je m'abstiendrai de qualifier, cela vaut mieux. Je pense en tout cas que c'est une erreur de la part d'un journal de baster dans des cas comme ça, idem d'ailleurs pour l'affaire de la fameuse lettre de lecteur dans La Liberté.

    En ce qui concerne le sujet de la tenue des beach-volleyeuses : comme c'est au départ un sport de plage, je ne vois pas du tout ce que le bikini a de critiquable ici. Maintenant, si certaines ont le sentiment qu'un bikini les transforme en objet purement sexisé (!), qu'on les laisse donc porter un short si c'est si important pour elles. Mais c'est un nouveau combat soi-disant féministe que je déplore, il me semble qu'il y a mieux à faire.

Articles en relation