Passer au contenu principal

Ils espèrent briller sur la glaceLes quatre mousquetaires grenatqui sont prêts à faire mouche

Ge/Servette peut viser les sommet cette saison. Mais pour cela, il faudra que certains acteurs-clés se montrent à la hauteur.

Il paraît que la saison 2 est toujours décevante. Vraiment? Nous, on parie qu’aux Vernets, on prépare un blockbuster. Il y a toujours le même réalisateur. Pat Emond, élu coach de l’année par ses pairs (capitaines et entraîneurs de National League), et sa fine équipe d’assistants (Louis Matte, Jan Cadieux, Sébastien Beaulieu) vont appliquer la même méthode faite de travail sérieux et de bonne humeur. Les producteurs sont toujours les mêmes. Avec des dirigeants (le président Laurent Strawson et ses deux collègues du conseil d’administration Paul Neury et Jacques Apothéloz) qui veilleront à répondre au cahier des charges de la Fondation 1890. Non, Ge/Servette ne va pas bouleverser le scénario qui avait tant séduit l’hiver dernier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.