Passer au contenu principal

Mettre fin à la différence genevoiseLes professeurs du Cycle doivent-ils enseigner plus?

Un projet de loi du PLR constate que le temps d’enseignement est moins élevé à Genève qu’ailleurs au secondaire I et veut y remédier. Le texte n’a pas convaincu la Commission de l’enseignement.

L’enseignement en classe représente le tiers du temps de travail des enseignants au CO, le reste se répartissant entre la préparation des cours et des évaluations, les corrections, le soutien scolaire», éducatif et à l’orientation, la gestion administrative, etc.
 
L’enseignement en classe représente le tiers du temps de travail des enseignants au CO, le reste se répartissant entre la préparation des cours et des évaluations, les corrections, le soutien scolaire», éducatif et à l’orientation, la gestion administrative, etc.
Colourbox

La Commission enseignement du Grand Conseil refuse d’entrer en matière. Un projet de loi du PLR qui veut augmenter le nombre d’heures d’enseignement au Cycle d’orientation (CO) pour «moins de tâches administratives» n’a pas trouvé grâce à ses yeux. Ce texte a pour objectif de faire passer le nombre de périodes d’enseignement hebdomadaire pour un temps plein de 22 en moyenne actuellement (soit 16,5 heures) à 28 (soit 21 heures). L’idée est ainsi de se rapprocher de la pratique d’autres cantons (voir infographie) sans «imposer aux enseignants une plus grande charge de travail mais» en les libérant «de trop nombreuses tâches administratives inutiles». Sans réellement expliquer comment…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.