Passer au contenu principal

Affaire Maddie McCannLe procureur allemand dément avoir annoncé la mort de Maddie par courrier

Kate et Gerry McCann, les parents de la fillette, confirment de pas avoir reçu de lettre des autorités allemandes les informant de la mort de leur fille.

Les parents de Maddie se sont exprimés sur le site internet dédié à la recherche de leur fille.
Les parents de Maddie se sont exprimés sur le site internet dédié à la recherche de leur fille.
AFP

Nouveau rebondissement dans l’affaire Maddie McCann. Ce mardi matin, le quotidien britannique «The Mirror» affirmait que la justice allemande avait confirmé le décès de la fillette de trois ans, disparue en 2007 au Portugal, par un courrier adressé à ses parents. Il leur a précisé, selon le tabloïd, qu’à ce stade et pour ne pas perturber l’enquête, il ne peut révéler les éléments qui lui permettent d’arriver à une telle conclusion.

Mensonge, rétorquent quelques heures plus tard Kate et Gerry McCann sur le site internet dédié à la recherche de la fillette. «Les informations largement diffusées selon lesquelles nous avons reçu une lettre des autorités allemandes indiquant qu’il existe des preuves ou des indices selon lesquels Madeleine est morte sont fausses.» «Comme beaucoup d’histoires médiatiquement non fondées, cela a provoqué des angoisses inutiles aux amis et à la famille et a une fois de plus perturbé nos vies», ajoutent-ils.

Un suspect de 43 ans

Contacté par «Paris Match» en ce début d’après-midi, le procureur allemand Hans Christian Wolters à qui «The Mirror» attribue cette lettre a lui aussi démenti. Il explique en revanche avoir «bien repris contact avec la famille McCann dans le cadre de l’enquête sur la disparition de la fillette.» Le magistrat aurait toutefois expliqué à plusieurs reprises la semaine passée que «les éléments dont (il) dispose montrent que Maddie est morte» mais également qu’il «y a des choses qu’on ne peut pas dire, mais qui prouvent que Madeleine est morte, même si nous n’avons pas le corps», précise l’hebdomadaire français.

Un suspect de 43 ans, Christian B., a été identifié par les polices britannique et allemande il y a deux semaines. Il est actuellement incarcéré à Kiel, dans le nord de l’Allemagne, pour trafic de drogue et le viol d’une femme près de la station balnéaire de Praia da Luz, dans le sud du Portugal, là même où Maddie a disparu il y a 13 ans.

Selon un autre journal britannique, le «Daily Mail», la justice allemande enquête également sur le lien entre Christian B. et le viol et le meurtre avec mutilations d’un jeune adolescent à Francfort en 1998.