Passer au contenu principal

Interview de Michael Wieder«Les objectifs pour les énergies renouvelables sont atteignables»

Le président des entreprises électriques suisses (AES) déclare soutenir la nouvelle loi sur le CO2 et juge la stratégie énergétique de la Suisse pour 2050 supportable sur le plan économique.

Michael Wider, président de l’AES et membre de la direction du groupe Alpiq.
Michael Wider, président de l’AES et membre de la direction du groupe Alpiq.
DR

À la tête de l’Association suisse des entreprises électriques depuis 2017, Michael Wider, membre de la direction d’Alpiq, s’exprime alors que s’ouvre aujourd’hui le Congrès suisse de l’électricité, auquel participe la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, cheffe du Detec.

La Suisse parviendra-t-elle à atteindre la neutralité climatique en 2050, sans importer massivement de l’électricité «verte» de l’étranger?

La décarbonisation signifie électrification et énergies renouvelables. Notre pays se trouve dans une excellente position de départ grâce à sa production hydraulique renouvelable, qui garantit près de 60% de l’approvisionnement en électricité de la Suisse. Nous devons tout mettre en œuvre pour augmenter notre portefeuille propre de production d’énergies renouvelables et améliorer l’efficacité énergétique. Sans oublier un troisième élément important: les échanges avec les pays avoisinants, principalement, donc importations et exportations d’électricité selon la saison. Le volume d’importations dépendra avant tout de la capacité de développer notre propre parc de production et du résultat des mesures d’efficacité énergétique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.