Passer au contenu principal

Armée suisseLes nouveaux jets coûteraient 18 milliards

Les coûts d’achat et d’entretien des nouveaux avions de combat ont été révélés dans la presse dominicale.

Avions F/A-18
Avions F/A-18

Les nouveaux avions de combat coûteraient 18 milliards de francs au total, selon une estimation du Département fédéral de la défense (DDPS). En plus des coûts d’acquisition de 6 milliards de francs, près de 12 milliards viennent s’ajouter pour la maintenance des jets pendant toute la durée de leur utilisation.

Ces chiffres publiés par la «SonntagsZeitung» ont été confirmés par l’Office fédéral des armements (ArmaSuisse). Pour les articuler, Berne s’est appuyée sur vingt ans d’exploitation de la flotte d’avions de chasse F/A-18 actuellement en service.

«En règle générale, les coûts d’exploitation calculés sur trente ans devraient être environ deux fois plus élevés que le coût d’achat», a déclaré le porte-parole d’ArmaSuisse. Comme ni le type d’avions ni leur nombre ne sont encore déterminés, des calculs plus précis ne sont pas encore possibles. Le Conseil fédéral devrait faire son choix début 2021.

Cette estimation de Berne a été précédée de discussions politiques sur les coûts des jets pendant tout leur cycle de vie. Dans certains cas, des montants beaucoup plus élevés que les 18 milliards de francs ont été articulés.

Les opposants à l’achat de nouveaux avions de combat ont parfois estimé les dépenses à environ 24 milliards de francs. Ils se sont appuyés en partie sur des calculs effectués par les autorités allemandes et canadiennes.

Votation fin septembre

Le Conseil fédéral et le parlement prévoient d’acheter de nouveaux avions de chasse pour 6 milliards de francs à partir de 2025. Il s’agit de remplacer la flotte actuelle d’avions F/A-18 et Tiger. Les Suisses voteront le 27 septembre prochain après que le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), le PS et les Verts ont lancé un référendum.

Les Helvètes ne se prononceront pas sur le type d’avion, ni sur le nombre de jets, entre 36 et 40, qui seront achetés. Actuellement, une deuxième série d’offres est en cours. Au printemps dernier, quatre fabricants ont fait voler leurs engins dans le ciel suisse lors d’une démonstration.

Quatre jets restent dans la course: le Rafale français (Dassault), l’Eurofighter allemand (Airbus) et, côté américain, le successeur du F/A-18, le Super Hornet de Boeing, et le F-35A de Lockheed-Martin.

ATS/NXP