Passer au contenu principal

Plein airLes nageurs en bassin extérieur font connaître leurs frustrations

Certains ne comprennent pas pourquoi la piscine de Lancy-Marignac reste fermée et interpellent le Conseil d’État.

La piscine de Lancy-Marignac (photo d’illustration).
La piscine de Lancy-Marignac (photo d’illustration).
Steeve Iuncker-Gomez

On appelle cela une «question urgente écrite». Le style n’est pas exactement celui d’un courrier des lecteurs, encore moins le début d’une correspondance épistolaire. Le député Alberto Velasco ne fait pas dans la littérature lorsqu’il rédige, avant de la déposer, en date du 25 novembre, son interpellation auprès du secrétariat du Grand Conseil.

Pour l’urgence, il attendra janvier. Le Conseil d’État a d’autres priorités en ce moment que le bien-être des nageurs. Actif représentant du lobby aquatique, l’interpellant se fait le porte-parole de ce sport doux qui se pratique à tous les âges, particulièrement dans le bassin olympique extérieur de Lancy-Marignac. Ce dernier aurait dû fêter son deuxième hiver d’exploitation, attendu par plus de 500 abonnés, sans compter les clients occasionnels enchantés eux aussi par cette perspective.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.