Passer au contenu principal

SuisseLes masques bientôt obligatoires dans les lieux fermés?

Un infectiologue bâlois propose d’étendre l’obligation du port du masque aux lieux fermés tels que les magasins, les écoles et les restaurants.

Les masques sont déjà obligatoires dans les magasins des 10 personnes dans le canton de Vaud.
Les masques sont déjà obligatoires dans les magasins des 10 personnes dans le canton de Vaud.
KEYSTONE

Les masques de protection se retrouvent en bonne place dans la presse dominicale. Selon la «SonntagsZeitung», qui cite Manuel Battagay, membre de la Task Force nationale Covid-19, cette dernière est favorable à l’élargissement de l’obligation de porter le masque en raison de l’augmentation du nombre de cas et de l’élargissement de cette mesure dans les pays voisins.

L’infectiologue bâlois propose d’étendre l’obligation du port du masque aux lieux fermés tels que les magasins, les écoles et les restaurants. Plus le taux d’infection est élevé, plus il faut élargir l’obligation du masque, selon lui. Il est déjà obligatoire de porter un masque dans les magasins jurassiens, vaudois et, à partir de mardi, genevois.

Un masque tueur de coronavirus

La «NZZ am Sonntag» rapporte quant à elle que la militante pour le climat Marie-Claire Graf et l’entrepreneur Olivier Fiechter ont lancé un projet pour aider les hôpitaux, les autorités sanitaires et les entreprises privées à produire eux-mêmes ou à faire produire des masques de protection. Le duo fournit des machines et des matières premières et, en contrepartie, ils gagnent entre 20 et 80 centimes par masque, selon le type de masque.

Le journal rapporte également que les hôpitaux suisses se tournent de plus en plus vers des canaux d’approvisionnement autonomes. Ainsi les Hôpitaux universitaires de Genève vont produire leurs propres masques à partir de septembre.

Finalement, le «SonntagsBlick» rapporte que l’entreprise Livinguard met au point des masques qui ne filtrent pas seulement le coronavirus mais le tuent. Le fondateur et PDG de l’entreprise, Sanjeev Swamy, a mis au point avec des chercheurs une méthode qui permet de rendre les surfaces autodésinfectantes. Il est en train de transférer cette technologie aux masques en tissu.

La Confédération mécontente

La Confédération reproche aux cantons d’être trop laxistes dans la mise en œuvre des mesures de protection contre le coronavirus. Les contrôles n’ont pas fonctionné comme ils auraient dû et de nombreuses entreprises sont encore trop laxistes quant aux mesures de protection prescrites, rapporte le «SonntagsBlick». Le journal se base sur une directive et un formulaire d’annonce envoyés par l'Office fédéral de la santé publique aux cantons.

Selon ce document, les entreprises qui sont exposées à un risque accru devraient être soumises à des contrôles plus stricts. Cela concerne notamment les abattoirs, les boucheries et les autres entreprises de transformation alimentaire. Les inspecteurs leur rendront davantage visite dans les semaines à venir.

ATS/NXP