Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Les limites de Genève Aéroport ne peuvent être repoussées à l'infini»

Le chef du Département genevois de l'économie et de la sécurité, Pierre Maudet.

Vous insistez volontiers sur l'impossibilité de repousser à l'infini les limites opérationnelles sur le site de Genève Aéroport. Actuellement 190'000 mouvements aériens sont comptés chaque année à Genève et le nombre de 240'000 ne saurait être dépassé. A votre avis, quand cette limite sera-t-elle atteinte? Comment l'aéroport du bout du Léman pourra-t-il continuer de vivre sans croissance?

Afin de gérer au mieux l'imminence des limites opérationnelles, ne vous paraît-il pas nécessaire de commencer à développer la coopération entre les trois aéroports suisses et les CFF?

La majeure partie de l'offre porte sur des court-courriers et des vols point à point à Genève Aéroport. Le canton tient cependant au maintien d'un solide réseau de long-courriers. Quels sont vos principaux espoirs dans ce domaine et dans quel délai?