Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Variole du singe en Suisse«Les laboratoires se préparent à effectuer les analyses»

L’image prise en 2003 au microscope électronique montre les virus ovales de la variole du singe (à gauche) et les virus sphériques non terminés (à droite) obtenus à partir d’un échantillon de peau humaine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter