Passer au contenu principal

Tensions nocturnes«Les jeunes nous fonçaient dessus, nous avons utilisé le gaz au poivre»

Les nuits sont intenses dans les zones frontières de Suisse romande. La fin de l’été a fait transpirer les forces de l’ordre, surtout dans le Jura.

Dans le Jura, la police cantonale veille au grain: «Nous serons présents pour prévenir, stopper et dénoncer», prévient l’adjudant Daniel Affolter .
Dans le Jura, la police cantonale veille au grain: «Nous serons présents pour prévenir, stopper et dénoncer», prévient l’adjudant Daniel Affolter .
KEYSTONE

«Eh, qu’est-ce t’as, toi? Tu me cherches?» Cette provocation est suivie d’un coup de poing. Un jeune Jurassien est à terre. La scène s’est produite, entre un Suisse et un Français, il y a peu à Porrentruy. Que s’est-il passé? Nous avons posé la question à Ahmed*, avant qu’il ne s’engouffre dans une voiture aux plaques françaises: «Moi, je veux juste faire la fête, comme tout le monde. Et l’autre me dit de rentrer chez moi. Je supporte pas.»

Avec la fermeture des discothèques françaises, les jeunes se sont déplacés en Suisse. Pour Dominique Vallat, commissaire de la ville depuis vingt ans, c’est un dommage collatéral de la crise du Covid-19, même s’il fait remarquer que la situation est sous contrôle et qu’aucun agent n’a été blessé. Cela dit, d’autres épisodes se sont produits, et le début de l’automne a été chaud.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.