Passer au contenu principal

ÉconomieLes hôtels genevois pourraient brader leurs prix pour doper le tourisme

Si le parlement donne son feu vert, les touristes ne paieront qu’un tiers de l’addition, le solde étant assumé par l’État et les établissements. Des chèques seront aussi destinés aux locaux qui en ont besoin.

Genève, le 14 février 2018. Vue sur le Lac Léman et le Jet d’eau de Genève depuis la suite de l'Hôtel d’Angleterre. Photo Maxime Schmid
Genève, le 14 février 2018. Vue sur le Lac Léman et le Jet d’eau de Genève depuis la suite de l'Hôtel d’Angleterre. Photo Maxime Schmid

Un trois-étoiles pour 100 francs la nuit, un quatre-étoiles pour 133,30 francs, un cinq-étoiles pour 166,60 francs. L’heure des soldes forcées d’été pourrait bientôt sonner pour les hôtels genevois. Du moins si le Grand Conseil valide le projet de relance du tourisme à 4,5 millions dévoilé par le Conseil d’État jeudi matin.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.