Passer au contenu principal

Le Covid-19 au CHUV Les hommes ont plus de risques de finir aux soins intensifs

La probabilité d’évolution défavorable est accrue pour le sexe masculin, montre une étude de l’hôpital universitaire sur les 200 premiers patients admis.

L’étude identifie les facteurs de risques liés à une péjoration de l’état de patients nécessitant le recours à une assistance respiratoire.
La pandémie au CHUV.
L’étude identifie les facteurs de risques liés à une péjoration de l’état de patients nécessitant le recours à une assistance respiratoire.
KEYSTONE

Le CHUV a analysé les 200 premiers patients Covid-19 admis à l’hôpital dans une étude observationnelle menée par les docteurs Jean Regina et Loïc Lhopitallier*. Elle identifie les facteurs de risques d’une évolution défavorable, à savoir une insuffisance respiratoire nécessitant le recours à un ventilateur (19% des patients étudiés). À noter que 25 patients (12%) sont morts pendant leur hospitalisation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.