Passer au contenu principal

Écriture participativeLes habitants de Bernex racontent leur commune dans un livre

Intitulé «D’écrire ma ville Bernex», l’ouvrage est uniquement composé de textes rédigés par le public. C’est le deuxième du genre en Suisse.

Le Café du Signal, sur une aquarelle signée Bernard Devaud, lieu incontournable de «L’esprit de Bernex», thème de l’un des onze chapitres du livre.
Le Café du Signal, sur une aquarelle signée Bernard Devaud, lieu incontournable de «L’esprit de Bernex», thème de l’un des onze chapitres du livre.
Xavier Lafargue

Bernex est pluriel. Récemment «promue» au rang de ville, la commune a su aussi conserver son caractère villageois et agricole. Pour s’en persuader, il suffit de se plonger dans un livre qui vient de paraître. Un ouvrage original, participatif, écrit principalement par les habitants, mais aussi par des gens de passage. «D’écrire ma ville Bernex»* s’inscrit ainsi au carrefour des souvenirs et de l’avenir.

«Ces textes constituent un portrait vivant et sensible de notre commune, ils reflètent sa réalité et son âme.»

Emmanuelle Vidal, chargée des Affaires culturelles de Bernex

L’aboutissement de ce projet résulte d’un souhait de l’Exécutif. «Notre commune est à l’aube d’une importante mutation, notamment avec l’arrivée du tram, et le Conseil administratif désirait instaurer un dialogue avec la population», explique Emmanuelle Vidal, chargée des Affaires culturelles et de la Communication à Bernex.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.