Passer au contenu principal

Les ambitions de Ségolène Royal«Les Français sont davantage prêts à élire une femme»

Ségolène Royal sort de son isolement et se dit prête à mener la bataille présidentielle si la gauche est unie avec les écologistes. Interview.

Candidate malheureuse du PS en 2007, Ségolène Royal rêve de mener de nouveau campagne en 2022, en réunissant à la fois la gauche et les écologistes.
Candidate malheureuse du PS en 2007, Ségolène Royal rêve de mener de nouveau campagne en 2022, en réunissant à la fois la gauche et les écologistes.
AFP

Depuis la fin du déconfinement, Ségolène Royal bat le pavé et multiplie les interviews en lien avec la parution de son dernier livre, «Résilience française». Pas de chance pour elle, il est sorti début mars, et la crise du coronavirus l’a contrainte au silence. Mais elle en revient confortée dans ses convictions: «Tout ce qui paraissait révolutionnaire il y a quatre mois, le discours antimondialiste, la critique de la rigueur européenne ou des attaques contre l’hôpital menées au nom du déficit, tout le monde s’y aligne aujourd’hui, même la droite.» Elle critique le gouvernement d’Emmanuel Macron, «élu sur le mythe de la mondialisation heureuse et désormais obligé de faire le contraire de ce qu’il pensait», et se pose en recours sans plus cacher ses ambitions.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.