Passer au contenu principal

Efforts salariaux demandésLes fonctionnaires manifesteront jeudi: scandaleux ou normal?

La fonction publique sera dans la rue pour protester contre les mesures salariales que le Conseil d’État veut lui imposer. Ce qui est loin d’être gagné.

Le 17 septembre 2020, une première manifestation s’était tenue devant l’Hôtel de Ville à l’appel du Cartel Intersyndical du personnel de l’État et du secteur subventionné.
Le 17 septembre 2020, une première manifestation s’était tenue devant l’Hôtel de Ville à l’appel du Cartel Intersyndical du personnel de l’État et du secteur subventionné.
Enrico Gastaldello

Le Cartel intersyndical de la fonction publique demande aux employés de l’État de venir manifester jeudi 15 octobre dès 16 heures 30 dans les rues de Genève après avoir débrayé. Un préavis de grève d’une journée a également été déposé pour le jeudi 29 octobre. Objet de leur courroux: des mesures du Conseil d’État en lien avec le projet de budget 2021 qui affecteront leurs salaires.

Bien que sans surprise, l’entame de ce nouveau bras de fer entre les fonctionnaires et les autorités politiques (gouvernement et Grand Conseil) a immédiatement suscité une polémique entre deux camps: ceux qui conspuent «l’égoïsme de serviteurs de l’État privilégiés» dans une période où le secteur privé est soumis à rude épreuve et ceux qui dénoncent «une attaque salariale d’une ampleur inégalée contre celles et ceux qui ont permis de continuer à fournir les prestations à la population durant la pandémie».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.