Passer au contenu principal

Avant Ge/Servette – ZougLes filets n’ont jamais autant tremblé, «c’est l’effet Covid»

On marque énormément de buts dans toutes les patinoires. Avec l’absence du public et l’enchaînement des matches, des joueurs finissent souvent par perdre leur concentration.

Des pucks qui rentrent dans la cage, il y en a beaucoup cette saison…
Des pucks qui rentrent dans la cage, il y en a beaucoup cette saison…
ERIC LAFARGUE

Est-ce l’enchaînement des matches ou l’absence du public? À moins que ce ne soit l’addition de ces deux phénomènes qui débouche souvent sur des choses plutôt étranges sur la glace, des retournements de situation et surtout des scores-fleuves. À vrai dire, les filets n’ont jamais autant tremblé dans les patinoires en Suisse.

Zurich qui s’impose 7 à 6 à Zoug, Fribourg 9 à 3 à Rapperswil, Zoug 9 à 4 à Langnau tandis que Genève-Servette joue avec le feu contre Davos (de 2-0 à 4-5) avant de se faire de grosses frayeurs contre Rapperswil (7-5). La liste de ce genre de matches tellement bizarres est longue avec à chaque ronde de championnat son lot de surprises. Ça cartonne dans toutes les patinoires. Mais comment expliquer cette avalanche de buts et ces relâchements?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.