Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Les États tendent à criminaliser l'humanitaire»

Yves Daccord, directeur général du CICR: «70% de nos actions humanitaires se concentrent aujourd'hui dans le monde musulman.»

Les liens tissés avec le WEF ont-ils fait courir des risques à l'activité et aux personnels sur le terrain?

Quelle est-elle?

Le recul du multilatéralisme ou la baisse des fonds à l'international vous obligent-ils à revoir vos programmes?

Ces dernières années, les humanitaires ont dû faire face à des niveaux de violence inédits. Le conflit syrien marque-t-il un tournant?

Ce contexte d'un monde en recomposition fait-il émerger de nouveaux besoins?

Les besoins d'aide humanitaire augmentent et votre budget a presque doublé en six ans. Comment arriver à un équilibre?

Est-ce que la contrainte budgétaire vous a conduits à abandonner certains champs d'intervention ou des missions dans certains pays?