Passer au contenu principal

Transports publicsLes élèves pourraient bientôt voyager pour une thune par jour

De gauche à droite, une majorité d’élus veut faire payer la Confédération pour subventionner les courses d’école. Au nom de la cohésion nationale.

Avec un coût des transports publics réduit, les élèves auraient plus facilement la possibilité de sortir de leur canton pour découvrir la Suisse.
Avec un coût des transports publics réduit, les élèves auraient plus facilement la possibilité de sortir de leur canton pour découvrir la Suisse.
VQH

Les camps de ski leur sont passés sous le nez et la menace d’une nouvelle année sans course d’école est sérieuse. Enfants et adolescents paient un lourd tribut à la pandémie. Mais voici une nouvelle qui pourrait leur redonner le sourire. Une majorité au parlement veut obliger la Confédération à subventionner les trajets en transports publics dans le cadre d’activités organisées durant la scolarité obligatoire. Objectif? Offrir à chaque élève la possibilité de voyager pour 5 francs par jour.

Cette idée n’aurait sans doute jamais vu le jour sans l’acharnement de Benjamin Roduit (PDC/VS). C’est lui qui, en 2018, déposait une première motion en ce sens. Après s’être fait balader par le Conseil fédéral, qui estimait que ce dossier n’était pas de son ressort, le conseiller national a persisté. Il a trouvé des alliés dans d’autres partis. Et, avec Aline Trede (Verts/BE), Martina Munz (PS/SH), Christoph Eymann (PLR/BS), il a relancé son projet sous la forme de quatre initiatives parlementaires identiques. Bingo! Le projet est passé dans les commissions du National et des États.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.