Passer au contenu principal

Conflit dans le Caucase«Les crimes commis dans le Haut-Karabakh devront être jugés»

Le représentant de l’Arménie auprès de l’ONU rappelle que l’accord de cessez-le-feu ne doit pas signifier l’impunité pour les auteurs de crimes de guerre.

À Genève, le représentant de l’Arménie auprès de l’ONU, Andranik Hovhannisyan, exhorte la communauté internationale à poursuivre les auteurs de crimes de guerre.
À Genève, le représentant de l’Arménie auprès de l’ONU, Andranik Hovhannisyan, exhorte la communauté internationale à poursuivre les auteurs de crimes de guerre.

Malgré la signature d’un accord de cessez-le-feu lundi soir entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie pour mettre fin aux combats dans le Haut-Karabakh, ce conflit devrait connaître des suites. Pour le représentant de l’Arménie auprès de l’ONU à Genève, Andranik Hovhannisyan, la communauté internationale se doit de rester vigilante en veillant, notamment, à ce que les auteurs de crimes de guerre rendent des comptes devant la justice.

Comment réagissez-vous à l’accord signé ces dernières heures?

La déclaration sur la cessation des hostilités a été rendue publique lundi soir. Je ne peux pas dire grand-chose à ce stade. Je sais quune force de maintien de la paix russe est en route pour l’Artsakh (le Haut-Karabakh).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.