Passer au contenu principal

Élection du 7 marsLes contours de l’élection partielle se dessinent

D’ici deux semaines, les partis auront départagé leurs candidats. Entre trois et six personnes devraient se disputer les faveurs des Genevois.

Entre trois et six personnes pourraient s’affronter le 7 mars.
Entre trois et six personnes pourraient s’affronter le 7 mars.
Pierre Albouy

Ils ne se pressent pas encore au portillon, mais c’est pour bientôt. Lundi, aucun candidat n’avait encore déposé sa candidature à l’élection partielle du 7 mars. Les contours de cette échéance très spéciale se dessinent néanmoins. Selon nos comptes, la première élection partielle au gouvernement depuis 2012 devrait voir s’affronter entre trois et six candidats de partis, davantage si un ou deux indépendants se sentent appelés. On le saura définitivement le 11 janvier, date de clôture des listes.

À tout seigneur tout honneur, le premier candidat sera naturellement le sortant Pierre Maudet. L’annonce de sa démission fin octobre avait lancé le processus en cours. Poussé dans les cordes par ses collègues à la suite d’importantes tensions dans son département, l’ex-élu PLR avait annoncé qu’il se représenterait et demanderait «au peuple de lui renouveler sa confiance».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.