Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Entretien des garesLes CFF maintiennent l’externalisation du nettoyage

L’externalisation du nettoyage des gares se fera aux dépens de 130 à 150 employés temporaires dont les contrats ne seront pas prolongés, écrit le Syndicat du personnel et des transports (SEV) dans un communiqué (photo d’illustration).

ATS

1 commentaire
Trier:
    Bovay-Rohr

    D'expériences anciennes dans d'autres contextes, les procédures de privatisation (qu'on anoblit par l'anglicisme "outsourcing") cache le désir de ne plus avoir à fournir des prestations comme employeur public, généralement plus contraignantes que celles du code des obligations. Cela concerne par exemple la durée maximale comme employé dans un statut temporaire ou sur appel.

    Dans cette évolution, les employés eux-mêmes ont intérêt à s'organiser en associations, qui obtiennent des conventions de travail: pour les affaires de nettoyage des CFF, avec des myriades de PME, qu'en est-il ? On ne voit pas ces employés pouvoir faire partie du SEV !

    Il s'agit d'argent public, dont un usage délicat par nature va échapper au contrôle public: c'est au législateur à veiller au grain - à contraindre les grandes entreprises à majorité de la Confédération ou à monopole public - à conserver un statut officiel à leurs employés les plus modestes ...