Passer au contenu principal

Votations fédérales du 7 marsLes caddies sans huile de palme, une mission quasi-impossible

Le vote sur l’accord de libre-échange avec l’Indonésie remet en lumière l’omniprésence de l’huile végétale dans nos achats.

L’huile de palme ne se retrouve pas seulement dans une célèbre pâte à tartiner mais dans une quantité d’autres produits du quotidien.
L’huile de palme ne se retrouve pas seulement dans une célèbre pâte à tartiner mais dans une quantité d’autres produits du quotidien.
AFP

Désastre écologique, production inéquitable, danger pour le cœur. Depuis des années, l’usage de l’huile de palme est décrié partout, des ONG aux médecins, en passant par les associations de consommateurs. Le référendum «Stop huile de palme!» lancé contre l’accord de libre-échange avec l’Indonésie remet l’huile maudite sous le feu des projecteurs.

La campagne rappelle à quel point ce corps gras, troisième huile végétale la plus consommée en Suisse, est omniprésent sur les étalages des supermarchés. ­Une conséquence de la crise de la «vache folle»: en 2001, l’Union européenne a banni l’utilisation des farines animales. L’industrie agroalimentaire s’est alors tournée vers des alternatives végétales.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.