Passer au contenu principal

Lettre du jourLes Automnales, régionales et locales?

Pierre Albouy

Vernier, 13 octobre, 

Comme beaucoup de Genevois, j’ai été surprise par le maintien des Automnales dans le contexte sanitaire actuel. N’y a-t-il pas un réel risque à maintenir une telle manifestation?

Claude Membrez, directeur général de Palexpo, se veut rassurant en expliquant que Palexpo a pris des mesures sanitaires conséquentes et que les Automnales sont un événement local, ou en tout cas régional qui n’implique pas de gros déplacements de la part d’exposants ou de visiteurs. Vraiment?

Les services du médecin cantonal ont confirmé que des exposants des Automnales pourraient bénéficier d’une dérogation à la quarantaine obligatoire imposée lorsqu’on vient d’une zone rouge. Cette dérogation, prévue dans l’ordonnance Covid, est accordée aux personnes entrant en Suisse «pour motifs professionnels impérieux ne souffrant d’aucun ajournement possible».

Cela signifie que les visiteurs des Automnales pourront croiser sans le savoir des exposants venant de zones à risque, voire à très haut risque. Car si la dérogation n’est valable que cinq jours alors que les Automnales en durent dix, qu’est-ce qui empêche un exposant de remplacer son staff en cours de route?

D’après le Professeur Flahaut, dans les lieux clos, «le masque doit être porté en tout temps, même si on peut respecter la distance de 1,5 m!»

Comment les restaurateurs, les négociants en vin, les vendeurs de spécialités alimentaires présents aux Automnales vont-ils pouvoir respecter et faire respecter cette précaution?

Comme le dit la médecin cantonale Aglaé Tardin dans vos colonnes, nous devons tous assumer nos responsabilités dans ce contexte sanitaire tendu. Y compris ses propres services, en refusant d’accorder ces dérogations aux exposants des Automnales provenant de zones à risque.

Béatrice Anne Keller

2 commentaires
    Bon

    Merci pour votre explication. La solution est à la portée de tous : boycott des Automnales !!!