Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Crise sanitaire du Covid-19Les anti-vax, symptôme d’une fracture sociale

Manifestation pour le retour a la liberté sur la Place de l’ONU, pour la liberté du port du masque, pour la liberté vaccinale sans conditions, pour la liberté d’expression et d’opinion.

Un immense égocentrisme

Contre les privilèges des vaccinés

29 commentaires
Trier:
    Perlin Pinpin

    Pathétique billet d'une personne qui vit dans la peur et n'a jamais pris la peine de déchiffrer les chiffres de l'OFSP.

    Depuis le début de la "crise", moins de 10% de la population a été touchée par ce virus et ceci en 2 ans.

    Depuis le début de l'épidémie, 10500 personnes sont décédées du covid (puisqu'on ne meurt de plus rien d'autre) et sur ces 10500 personnes, 9500 avaient plus de 70 ans et plus de 90% des décédés avaient déjà de graves pathologies en amont.

    Depuis le début de l'épidémie, il y a eu moins de 100 personne de moins de 30 ans qui sont décédées, nous sommes sur du 0.001% de décès par infection, soit peanuts.

    Alors non je ne suis pas vacciné, car les chiffres prouvent que ce n'est pas une catastrophe sanitaire comme vous la vendez, mais une simple épidémie.

    Vous allez me parler des soins intensifs, comme l'a fait le CF. Mais c'est oublier que vous et vos amis politiciens avez, depuis 30 ans, affaibli les hôpitaux en effectuant des coupes drastiques dans le personnel et les moyens.

    C'est oublier que vous et vos amis politiciens n'avez jamais écouté le personnel qui hurle depuis des années pour avoir une reconnaissance professionnelle de votre part.

    Et l'article de ce jour du patron de Moderna qui nous compare à des iphones, prouve au combien nous avons raison de nous méfier de ces vaccins et de nous poser la question de savoir à qui profite cette crise.

    Alors faites vous vacciner, cela ne me pose aucun souci, mais foutez la paix à ceux qui savent encore penser