Passer au contenu principal

Les Aigles battus par FribourgLes Aigles sont devenus aussi tendres que des agneaux

Les Grenat ne font plus peur à Fribourg Gottéron, victorieux pour la première fois aux Vernets au plus mauvais moment pour les Genevois dans un sprint final de tous les dangers.

Les Genevois ont pris d’assaut la cage de Reto Berra, mais l’ange gardien de Fribourg Gottéron avait dit non.
Les Genevois ont pris d’assaut la cage de Reto Berra, mais l’ange gardien de Fribourg Gottéron avait dit non.
ERIC LAFARGUE

Il fut un temps pas si lointain où ladversaire craignait comme la peste un déplacement aux Vernets. Un peu comme le patient qui se rend chez le dentiste pour une carie ou un détartrage: il était obligé d’y aller, conscient qu’il allait passer un bien mauvais moment. «Aujourdhui, on est trop gentil», regrette ce suiveur des Aigles de longue date, assis, dépité, sur un escalier des Vernets, alors qu’il vient d’assister à une scène plutôt cocasse qui aurait été inimaginable il y a quelques mois. Un joueur de Gottéron venait de provoquer les Servettiens dans le couloir de leurs vestiaires sans qu’il ne se fasse corriger et remettre à l’ordre. Y a-t-il encore une âme dans cette équipe?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.