Passer au contenu principal

Polémique au Royaume-UniL’éminence grise de Boris Johnson est devenue l’homme à abattre

L’opposition travailliste et plusieurs élus conservateurs réclament la démission de Dominic Cummings, le conseiller spécial du premier ministre, accusé d’avoir enfreint les règles du confinement.

Le conseiller spécial du premier ministre, Dominic Cummings, assailli par la presse devant son domicile, dimanche 24 mai à Londres.
Le conseiller spécial du premier ministre, Dominic Cummings, assailli par la presse devant son domicile, dimanche 24 mai à Londres.
Victoria Jones/PA via AP/keystone-sda.ch

« Je ne regrette pas ce que j’ai fait. Des gens peuvent ne pas être d’accord mais, au regard des circonstances, je pense m’être comporté de manière raisonnable. Les règles disent clairement que si de jeunes enfants sont en jeu, il peut y avoir des circonstances exceptionnelles. » Attaqué de toutes parts depuis vendredi, Dominic Cummings, le conseiller spécial du premier ministre Boris Johnson, a été contraint de venir s’expliquer en direct à la télévision lundi après-midi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.