Passer au contenu principal

Les vendeurs d’héroïne livrent à domicile

Pour échapper à la police, les trafiquants se déplacent de plus en plus dans les logements des toxicomanes romands.

La livraison à domicile de pizzas, pourquoi pas, mais d’héroïne, qu’en pensent les voisins? La police est en effet confrontée à un trafic de cette drogue opiacée bien plus pernicieux que par le passé. Les forces de l’ordre genevoises et vaudoises constatent que des ventes d’héroïne se font désormais directement dans les logements des toxicomanes. Cette tendance est observée depuis l’an dernier.

«Suite à diverses enquêtes, il apparaît de plus en plus que des trafiquants proposent de l’héroïne «pure», en cailloux, vendue plus cher à des héroïnomanes, lesquels se font livrer à domicile à coups de plusieurs dizaines de grammes», explique la police du bout du lac.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.