Passer au contenu principal

La Suisse n’est pas prête à affronter un black-out

Que faire en cas de panne de courant généralisée? Les autorités tardent à prendre des mesures face à ce scénario pourtant envisageable.

Une ville plongée dans le noir complet? Cela s’est déjà produit, comme ici, en 2016, à Zurich.
Une ville plongée dans le noir complet? Cela s’est déjà produit, comme ici, en 2016, à Zurich.
Reto Oeschger

Imaginez le scénario: le réseau d’électricité s’effondre, plongeant le pays dans la nuit noire. Plus rien ne fonctionne. Après deux heures, les réseaux de téléphonie mobile sont HS (quatre heures pour le fixe), l’eau du robinet ne coule plus, selon un document interne à l’Association suisse des électriciens. Aux stations à essence, les pompes ont rendu l’âme, idem pour les ascenseurs. La panique est perceptible dans les couloirs des hôpitaux éclairés par des lampes de secours alors que retentissent dans toutes les villes les sirènes des ambulances et des pompiers.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.