La sécurité du Servette FC inquiète la police

Les agents craignent une hausse de leur activité avec la montée des Grenat en 1re division. Premier test dans une semaine.

Comme à l’Euro 2008, les forces de l’ordre s’attendent à être plus sollicitées depuis la promotion du club genevois.

Comme à l’Euro 2008, les forces de l’ordre s’attendent à être plus sollicitées depuis la promotion du club genevois. Image: Martial Trezzini/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La montée du Servette FC en Super League inquiète la police genevoise. À une semaine du premier match à domicile, contre Sion, elle craint la surcharge de travail. Les enjeux étant plus importants en première division, les agents s’attendent à être davantage sollicités le week-end.

«L’État rechigne déjà à payer les heures supplémentaires. La situation va être encore plus compliquée cette année», craint ainsi une source policière. Pour l’UPCP, le syndicat des agents, la gestion des matches des Grenat aura des répercussions sur la fatigue de ses membres.

«Des collègues vont travailler le samedi ou le dimanche, ce qui aura un impact, avec ou sans heures supplémentaires, avance le président de l’UPCP, Marc Baudat. Il s’agit d’événements qui s’ajoutent au travail courant que nous avons.»

Servette était déjà en 1re division durant la saison 2012-2013, mais la situation a changé depuis. La police sécurise une centaine de manifestations de plus par année (1156 en 2018) et les besoins sécuritaires ont évolué après les attentats de 2015. Les forces de l’ordre se doivent de mettre en place un dispositif bien plus important qu’avant: agents en plus grand nombre et obstacles anti-camion-bélier notamment.

Les moyens qui seront dédiés à l’encadrement les supporters lors des matches à risques ne sont pas communiqués par l’État pour «d’évidentes raisons de sécurité», précise Florence Forget, porte-parole au Département de la sécurité. Le premier test devrait être le match contre le FC Sion samedi prochain. «Il fait potentiellement partie des matches à risques, compte tenu de l’antagonisme historique qui existe entre les supporters de ces deux clubs», indique la porte-parole. Marc Baudat estime, lui, qu’une centaine d’agents seront sur le pont à chaque rencontre tendue.

Pour le syndicat, la sécurité des matches va inévitablement péjorer le service à la population. «L’effectif qui devra travailler les week-ends de match sera au minimum, de jour comme de nuit, car on ne va pas avoir de tâches en moins à effectuer.» Cela risque de se révéler problématique. L’an passé, la police genevoise avait enregistré un taux de réquisitions non assurées de 2,5% par manque de patrouilles mobilisables.

L’effectif devrait également être impacté en semaine car la police essaie de restreindre le recours aux heures supplémentaires. Les crises de 2016 et de 2017 ainsi que le recadrage mené par la Cour des comptes l’an dernier sont passés par là. L’état-major essaie d’anticiper le surcroît de travail et les agents récupèrent en semaine, déplaçant le manque d’hommes, critique l’UPCP.

«Il n’y a eu qu’une centaine de postes créés en dix ans. On ne va pas embaucher 500 agents d’un coup», ajoute Marc Baudat, pessimiste. Cette planification des matches est confirmée par l’État.

«Le calendrier est fixé par l’Association suisse de football. Plus tôt les dates de rencontres seront connues et mieux nous pourrons gérer les aspects en lien avec des mobilisations de personnel, lesquelles seront effectuées de manière à générer le moins d’heures supplémentaires possible, explique Florence Forget. En principe, étant donné que les dates seront connues entre 30 et 45 jours avant la rencontre, nous devrions pouvoir planifier l’engagement de notre personnel au mieux.»

Créé: 20.07.2019, 22h30

Articles en relation

Un nouveau départ pour Servette

L’éditorial Plus...

«Servette doit redevenir un grand club et briller»

Football À la veille de la reprise en Super League, dimanche contre Young Boys, le président Didier Fischer évoque autant le présent que l’avenir des Grenat néo-promus. Plus...

Ils attendent tous Servette au tournant

Football Gros plan sur ce qui attend les Grenat en Super League. Geoffrey Tréand s’est prêté au jeu pour parler des adversaires des Genevois. Plus...

Des certitudes prennent forme pour Servette à l’heure de la reprise

Football Les Grenat se sont offerts samedi une belle victoire sur Lyon (1-2) pour conclure leur préparation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.