Passer au contenu principal

Des ragondins albinos rôdent et font des dégâts dans le Jura

De gros rongeurs blancs ont élu domicile en Ajoie. Sur les bords de la Vendline, entre Bonfol et Vendlincourt (JU), ces spécimens rares ont été aperçus la semaine dernière.

Les ragondins comme les rats musqués sont une plaie, notamment pour les digues qu’ils minent avec leurs souterrains.
Les ragondins comme les rats musqués sont une plaie, notamment pour les digues qu’ils minent avec leurs souterrains.
Andia/GettyImages

L’animal, comme son compère de couleur brune, a trouvé ses aises dans cette région. Des spécimens sont régulièrement annoncés à l’Office jurassien de l’environnement (ENV), comme en fait écho «Le Quotidien Jurassien».

Mais qu’est-ce que ce mammifère semi-aquatique a de si spécial? Le ragondin est reconnaissable à ses quatre grandes incisives rouge-orange. Surnommé également «rat épineux», il pèse entre 5 et 9 kilos et est originaire d’Amérique du Sud. Il peut mesurer jusqu’à soixante centimètres. Il a tendance à s’épanouir au crépuscule et la nuit. Biologiste jurassien, Philippe Bassin connaît bien cette espèce invasive. «On ne sait ni quand ni pourquoi cet animal a été malheureusement introduit en Europe, contrairement au rat musqué qu’on avait importé pour l’exploitation de sa fourrure bon marché.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.