Des ragondins albinos rôdent et font des dégâts dans le Jura

De gros rongeurs blancs ont élu domicile en Ajoie. Sur les bords de la Vendline, entre Bonfol et Vendlincourt (JU), ces spécimens rares ont été aperçus la semaine dernière.

Les ragondins comme les rats musqués sont une plaie, notamment pour les digues qu’ils minent avec leurs souterrains.

Les ragondins comme les rats musqués sont une plaie, notamment pour les digues qu’ils minent avec leurs souterrains. Image: Andia/GettyImages

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’animal, comme son compère de couleur brune, a trouvé ses aises dans cette région. Des spécimens sont régulièrement annoncés à l’Office jurassien de l’environnement (ENV), comme en fait écho «Le Quotidien Jurassien».

Mais qu’est-ce que ce mammifère semi-aquatique a de si spécial? Le ragondin est reconnaissable à ses quatre grandes incisives rouge-orange. Surnommé également «rat épineux», il pèse entre 5 et 9 kilos et est originaire d’Amérique du Sud. Il peut mesurer jusqu’à soixante centimètres. Il a tendance à s’épanouir au crépuscule et la nuit. Biologiste jurassien, Philippe Bassin connaît bien cette espèce invasive. «On ne sait ni quand ni pourquoi cet animal a été malheureusement introduit en Europe, contrairement au rat musqué qu’on avait importé pour l’exploitation de sa fourrure bon marché.»

Quel est le problème avec ce rongeur d’apparence plutôt inoffensive? Il ne fait tout simplement pas partie de notre faune indigène, au même titre que le frelon asiatique ou le moustique tigre. Ces espèces viennent de loin et se multiplient de manière incontrôlée et inconsidérée. «Ils sont arrivés sans leurs prédateurs, explique notre expert ajoulot. Dans la nature, si l’on n’a pas d’ennemis, on prolifère.»

Mais que fait la police, à savoir l’ENV? L’Office explique dans la presse locale que ces rongeurs sont surveillés et que des tirs ont lieu. Philippe Bassin a bon espoir que le ragondin disparaisse du paysage. «Oui, le canton en tire. Il faut une vraie volonté pour éradiquer l’invasion: détruire les huttes construites pour protéger les nichées et poser des pièges.»

Il creuse, il creuse

Concrètement, le petit plaisir du ragondin, c’est de creuser des tunnels. Le biologiste Bassin dirige aussi la Fondation des Marais de Damphreux qui possède sept étangs artificiels. Pour le président, les ragondins comme les rats musqués sont une plaie.

«Ils prennent nos digues pour leur maison. Faites de terre et d’argile, les galeries qu’y creusent les rongeurs minent le terrain. Alors cela devient des passoires qui laissent passer l’eau. Et refaire une digue, cela coûte cher.» Les digues ajoulotes ont donc été repensées et musclées.

«Notre solution alternative: nous formons une tranchée au cœur des digues et y coulons du béton maigre. Le ragondin comme le rat musqué se cassent les dents dessus. Pour l’heure, ça tient bon.» Quant au ragondin albinos, il devrait faire long feu, selon Philippe Bassin. «C’est une carence génétique. En principe, ils ne survivent pas longtemps dans la nature. Leur anormalité, la nuit surtout, les rend vulnérables. Ils sont beaucoup plus faciles à attraper.»

Créé: 02.11.2019, 22h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Hong Kong: un pays, deux systèmes
Plus...