Passer au contenu principal

En politique, le tournesol a le pistil à gauche

Le triomphe électoral des Verts s’est accompagné d’une floraison d’hélianthes. En Suisse comme ailleurs, la politique se fait aussi avec des fleurs.

Pour les militants écologistes fêtant la vague verte (ici à Genève), tournesol et drapeaux sont indissociables.
Pour les militants écologistes fêtant la vague verte (ici à Genève), tournesol et drapeaux sont indissociables.
Magali Girardin

Tous ces tournesols! Dimanche dernier, on les a vus se presser en foule à Genève, Lausanne, Sion, Neuchâtel… Partout où les Verts ont raflé la mise, les têtes ensoleillées se balançaient au-dessus des élus euphoriques. On avait presque l’impression que les fleurs elles-mêmes iraient siéger à Berne.

À Lausanne, le bouquet de tournesols dans les bras de la Verte Adèle Thorens contrastait singulièrement avec la rose esseulée que tenait, à côté d’elle, la socialiste Ada Marra. Triomphe des Verts, branlée du Parti socialiste, tout était résumé dans cette image. En politique comme en amour, beaucoup de choses peuvent se dire avec des fleurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.