Passer au contenu principal

Il parvient à «voir» grâce à un œil bionique

Aveugle, Gowri Sundaram fut le premier Suisse à recevoir un œil artificiel. L’opération s’était déroulée à Genève. Il témoigne.

Gowri Sundaram et ses lunettes équipées d’une minicaméra qui permet d’envoyer des images à son cerveau.
Gowri Sundaram et ses lunettes équipées d’une minicaméra qui permet d’envoyer des images à son cerveau.
Georges Cabrera

«Cette technologie a incontestablement amélioré ma qualité de vie, même si je n’ai pas véritablement retrouvé la vue…» Gowri Sundaram a 71 ans. Atteint d’une rétinite pigmentaire (maladie dégénérative) vers l’âge de 20 ans, il est progressivement devenu aveugle. Aujourd’hui, pourtant, il peut «voir». Grâce à un œil artificiel, aussi appelé œil bionique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.