Passer au contenu principal

Cinq obstacles empêchent les Verts d’entrer au Conseil fédéral

La vague verte attendue aujourd’hui aux Chambres fédérales aura-t-elle un effet sur la composition du gouvernement? Les écologistes veulent ouvrir le débat. Mais cela s’arrêtera là, du moins pour cette année.

Regula Ritz, présidente des Verts suisses, le répète: en cas de vague verte, ce dimanche aux élections fédérales, la composition du gouvernement doit être rediscutée.
Regula Ritz, présidente des Verts suisses, le répète: en cas de vague verte, ce dimanche aux élections fédérales, la composition du gouvernement doit être rediscutée.
Jean-Christophe Bott/Keystone

Ce soir, les Verts pourraient devenir la quatrième force politique du pays. S’ils dépassent le PDC, ils seraient en position de revendiquer un siège au Conseil fédéral. Mais le veulent-ils vraiment?

«Notre priorité est de nous renforcer au parlement. C’est là que se fait la politique climatique de la Suisse. Maintenant, si nous connaissons une croissance très forte, nous devrons parler avec les autres partis de la composition du Conseil fédéral et nous poser la question: «Qu’attendent les citoyens?» répond Regula Rytz, présidente du Parti écologiste.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.