Passer au contenu principal

«J’espère que ce que j’ai fait servira d’exemple à ma génération»

Carola Rackete, la jeune capitaine du navire humanitaire «Sea-Watch» revient sur l’opération de sauvetage de migrants qui lui a valu d’être arrêtée le 29 juin en Italie.

La capitaine Carola Rackete lors de son arrestation par la police italienne à Lampedusa, le 29 juin.
La capitaine Carola Rackete lors de son arrestation par la police italienne à Lampedusa, le 29 juin.
Reuters/Guglielmo Mangiapane

La capitaine reste la capitaine. Même en faisant des choses anodines: poser la cafetière sur le feu, répondre aux e-mails d’amis depuis son ordi décoré d’autocollants Greenpeace, Sea-Watch ou Rise for Afrin. Même lorsqu’elle foule le sol de la cuisine de ses pieds nus et porte un vêtement très bariolé, elle est Carola Rackete, cette jeune femme de 31 ans qui ne descend jamais de son bateau. Y compris dans cette maison d’une localité dont elle ne veut pas révéler le nom et où l’ONG allemande Sea-Watch l’a cachée pour la protéger du déferlement des caméras, des curieux, des sympathisants et des opposants. C’est là que «La Repubblica» l’a rencontrée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.