Les giratoires romands les plus «hideux» ont été élus

ConcoursDurant 4 semaines, vous avez été plus de 150 à participer au concours du rond-point le plus moche de Suisse romande. Un jury composé de 6 personnalités a délibéré afin de choisir les trois vainqueurs.

Les coulisses des délibérations du jury. Les grands gagnants sont: Claude Buschini pour le giratoire de Boudry, Michel Frochaux pour Le Landeron et Rémy Guignard pour Grandson.
Vidéo: Pascal Wassmer

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?


Les trois giratoires élus par les lecteurs

1. La gagnante, Catherine Rosat, à Lonay: La sculpture métallique de Dominique Andreae a atterri en 2016 sur ce giratoire situé au nord du pont de la Gracieuse. Elle fait écho au surnom «Les fourmis» donné aux Lonaysans.

«Cette fourmi me fait vraiment peur»

Catherine Rosat n’a pas eu besoin de refaire le trajet entre son domicile, situé à Vennes, et Lonay pour aller capturer la fourmi géante du giratoire de La Gracieuse. «Il y a quelques mois, je passais en voiture et j’ai pris la peine de m’arrêter pour photographier cette grosse bête qui me fait vraiment peur! Elle distrait les automobilistes, c’est presque dangereux!» affirme notre gagnante. Originaire de Château-d’Œx, âgée de 50 ans, Catherine Rosat se souvient de la période où les giratoires n’avaient pas encore remplacé «les bons vieux carrefours» en Suisse. «Maintenant, il y en a partout! À la nouvelle sortie d’autoroute prévue à Romanel, il y en aura trois à la suite. C’est trop! Mais je les préfère tout de même aux priorités de droite sur les petites routes de campagne», confie celle qui se réjouit de reprendre le vélo.

2. Xuân-Nhi Nguyen Tang, à Genève

Xuân-Nhi Nguyen Tang a immortalisé le giratoire au carrefour de l’av. de Trembley et de la rue de Moillebeau.

3. Nicolas Münger, à Lutry

Nicolas Münger a choisi celui de l’intersection de la rte du Landar et de la rte des Monts-de-Lavaux. (24 heures)

Créé: 04.11.2018, 08h14

«Il aurait dû être temporaire…»

À Boudry, ce n’est pas la première fois que le giratoire des Buchilles fait parler de lui. «Nous avons 8 giratoires pour 7000 habitants. Un seul est joliment décoré et ce n’est pas celui que j’ai photographié!» raconte Claude Buschini, 69 ans, grand gagnant du prix du jury.

Le grand gagnant du jury devait servir de présentoir du travail didactique réalisé par les jeunes en manque de repères du Centre Neuchâtelois de Psychiatrie de Perreux. «Il y a d’abord eu un tas de machines à laver rouillées qui n’a pas plu aux gens, puis 6 mois plus tard un filet avec des objets disparates, qui n’a pas eu plus de succès. Le projet de la voiture verticale aurait aussi dû être temporaire… Pour des raisons de sécurité, ils ont dû la couler dans un socle de béton, qui coûterait cher à détruire. Pour avoir de beaux giratoires, comme à Martigny, il faut des sous!» constate Claude Buschini.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...