Passer au contenu principal

Des fours solaires aux tourbières, où vont les compensations de CO2?

Entre les premiers semestres 2018 et 2019, les paiements sur le site de Myclimate ont été multipliés par cinq. Gros plan sur cette nouvelle tendance.

Au premier semestre, les demandes de compensation sur internet ont augmenté de près de 400% chez Myclimate, par rapport à la même période de 2018.
Au premier semestre, les demandes de compensation sur internet ont augmenté de près de 400% chez Myclimate, par rapport à la même période de 2018.

Vous avez prévu de partir à New York à la fin d’août? Pour un vol aller-retour au départ de Genève en classe économique, vous allez débourser quelques centaines de francs. Vous pouvez aussi compenser les 2,3 tonnes de CO2 émises (par personne) pour ce voyage d’environ 12 400 kilomètres. Sur le site internet de Myclimate, qui gère de tels programmes, il vous en coûtera 206 ou 66 francs, suivant que vous choisissez de compenser pour moitié en Suisse, ou pas. Ce geste devient toujours plus fréquent: au premier semestre, les demandes sur le site de cette fondation ont été multipliées par cinq par rapport à la même période l’an dernier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.