Passer au contenu principal

Ces firmes qui nous disent insolvables mais se fichent de leurs erreurs

Notre degré de solvabilité est consigné dans des fiches par des entreprises privées. Les erreurs sont fréquentes et pourrissent la vie de ceux qui se retrouvent estampillés insolvables.

En Suisse, quatre grandes entreprises de renseignement de solvabilité évaluent les bons et les mauvais payeurs et revendent ces informations à des tiers.
En Suisse, quatre grandes entreprises de renseignement de solvabilité évaluent les bons et les mauvais payeurs et revendent ces informations à des tiers.
Orbon Alija/GettyImages

Tout commence par l’achat du DVD de la Fête des Vignerons sur le site de la RTS. Comme il le fait souvent, l’ancien conseiller national socialiste Jean Christophe Schwaab prend l’option de régler le montant dû par facture, mais se voit refuser ce mode de paiement.

La raison? Selon l’entreprise mandatée par la RTS pour gérer ses factures de paiement, Swissbilling, Jean Christophe Schwaab n’est pas solvable. Il est soit mineur, soit sous curatelle. Le Vaudois rit jaune. «Pour ce qui est de mon âge, il me semble qu’il est assez facile de le vérifier. Ma date de naissance figure encore sur le site du parlement. Quant à être sous curatelle, ça l’est encore plus vu que je suis éligible!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.