Passer au contenu principal

Feux en Australie: «Il n’y a pas que les koalas qui disparaîtront»

L'impact des incendies qui ravagent l’Australie sur l’écosystème et la biodiversité est dévastateur. De nombreuses espèces déjà menacées pourraient ne pas s’en remettre.

EPA/DAVID MARIUZ

Les feux de brousse, les Australiens y sont habitués. La chaleur, la sécheresse et les incendies sont des phénomènes récurrents durant l’été austral. Mais les feux qui ravagent l’île-continent depuis le mois de septembre sont d’une intensité et d’une ampleur sans précédent. Bientôt 9 millions d’hectares partis en fumée, au moins 27 morts, 2000 maisons réduites en cendres, des dizaines de milliers d’habitants évacués, plus d’un milliard d’animaux sauvages tués, un écosystème dévasté et une biodiversité unique au monde désormais en sursis. Et ce n’est pas fini. La crise est loin d’être terminée selon les autorités. Elle devrait encore durer des semaines, voire des mois. À l’autre bout du monde, l’été s’achève fin février.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.