Passer au contenu principal

Les élus ont-ils le droit de se défendre avec notre argent?

Les frais d’avocat des ministres sont généralement pris en charge par les impôts. La pratique interroge sur le bon usage des finances publiques.

Plusieurs affaires ont poussé des élus romands à déposer des plaintes.
Plusieurs affaires ont poussé des élus romands à déposer des plaintes.
LMD

Quand un conseiller d’État décide de saisir la justice, le contribuable finit bien souvent par régler la note. Dans le canton de Vaud, l’État a ainsi déboursé 55 000 francs pour des procédures émanant des ministres PLR Pascal Broulis et Jacqueline de Quattro, a révélé «24 heures» cette semaine.

La pratique est similaire dans les autres cantons. À Genève, le Canton a pris en charge le recours à un juriste spécialisé pour analyser une erreur dans un sujet de la RTS, à la demande du président du gouvernement, Antonio Hodgers. C’est le contribuable qui a payé. Le montant n’est pas encore connu.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.