Passer au contenu principal

«Les djihadistes que j’ai rencontrés sont tous passés par les Frères musulmans»

Auteur d’une étude de terrain avec plus de 100 djihadistes français, Hugo Micheron désigne ces endroits où ils naissent. Pas par hasard.

L’entourage des frères Clain (ici, Fabien, à g.), qui avaient revendiqué l’attentat du Bataclan, a été formé dans la communauté d’Artigat, en Ariège, construite autour de l’émir d’origine syrienne Olivier Corel (à dr.).
L’entourage des frères Clain (ici, Fabien, à g.), qui avaient revendiqué l’attentat du Bataclan, a été formé dans la communauté d’Artigat, en Ariège, construite autour de l’émir d’origine syrienne Olivier Corel (à dr.).
AFP

Cinq ans de travail, une thèse de 800 pages rédigée sous la direction de l’islamologue Gilles Keppel et la version grand public qui vient d’être publiée dans un livre d’une rédaction à la fois sobre et haletante. Hugo Micheron, jeune chercheur arabisant, a dressé la géographie du djihadisme français: dans les quartiers d’où viennent les combattants, en Syrie où ils sont partis, dans les prisons, enfin, où ils sont détenus actuellement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.