Passer au contenu principal

Comment un «Diogène» a pourri la vie d’une octogénaire vaudoise

Habitant l’entresol, il ne payait plus son loyer depuis un an, vivait au milieu des déchets, des insectes et de ses excréments. Il a finalement été évacué cette semaine.

L'entresol a été laissé dans un état inimaginable par le locataire victime du «syndrome de Diogène».
L'entresol a été laissé dans un état inimaginable par le locataire victime du «syndrome de Diogène».
DR
DR
DR
1 / 3

Elle n’y croyait plus, Madame Louiza A., 82 ans, résidente depuis des dizaines d’années de Crans-près-Céligny, à côté de Nyon. Elle n’y croyait plus, lorsque finalement, jeudi dernier, en cours de matinée, la police et une ambulance sont intervenues chez elle. C’était la deuxième fois, et semble-t-il, ce sera la bonne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.